La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 3:07


  • Scénario 5 : Délocalisation de la production agricole

    Sujets
    Messages
    Derniers Messages
  • Présentation du scénario 5



    L'Europe, nourrie par le reste du Monde ?


    Ce scénario transcrit les effets de la mondialisation poussée à l’extrêmechaque pays se spécialise selon ses avantages comparatifs. Ce phénomène touche le domaine de l’agriculture de la même manière que ce que nous avons observé dans le domaine de l’industrie. L’Europe n’est plus autosuffisante pour son alimentation (ce qui peut avoir des conséquences géopolitiques fortes).

    Les grands acteurs de cette mondialisation sont les firmes multinationales de l’agroalimentaire qui décident d’adopter un modèle plus intégré, allant de la culture ou l’élevage à la transformation. Dans cette logique, la production se déplace dans les pays où la main d’œuvre est la moins chère et les ressources les plus abondantes (Canada, Brésil…). La transformation peut s’effectuer soit dans les pays producteurs soit dans les pays consommateurs selon les besoins (produits frais ou conserves). La distribution est assurée par des grandes chaînes de supermarchés.

    Pour le consommateur, l’objectif est avant tout de se nourrir, au prix le plus bas possible. Le respect de l’environnement n’est pas une priorité puisque les impacts environnementaux sont eux aussi délocalisés dans d’autres pays moins riches. Les IAA appliquent le principe du pragmatisme ou du cynisme économique dans un contexte de libéralisation totale du marché avec disparition des aides à l’agriculture dans les pays développés.

    L’innovation appartient toute entière au secteur privé. Le domaine public peut travailler à la recherche pour les quelques productions restant encore sur le territoire national. Dans le cas de la France, il s’agirait de productions à forte valeur ajoutée comme le vin ou le fromage sous signe officiel de qualité (AOC…). Le reste des terres est alors reconquis par la forêt et l’écotourisme se développe sur de vastes territoiresnaturels finalement très préservés.

    Ce scénario se base sur quelques hypothèses fortes : coût du transport suffisamment compétitif et contraintes environnementales telles dans les pays développés qu’il n’est plus possible de produire avec beaucoup d’intrants et qu’il faut donc plus de main d’œuvre dans le secteur agricole, ce qui est financièrement insoutenable. De plus, le comportement des consommateurs présume que le pouvoir d’achat n’augmente pas et que le prix a plus de poids que la traçabilité ou la qualité. 


    0 Sujets
    0 Messages
  • Discussion




    Modérateur: hervé
    2 Sujets
    2 Messages
    Ven 28 Mar - 12:11
    robin gasnier Pays du Sud

  • Nouveaux messagesNouveaux messages
  • Pas de nouveaux messagesPas de nouveaux messages
  • Forum VerrouilléForum Verrouillé